DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES : VERS LA MISE EN PLACE D’UN RESEAU OUEST-AFRICAIN DE PME
A l’occasion de la 22ème édition de “Futurallia”, un réseau ouest africain des Petites et Moyennes Entreprises a été mis en place.

 

Cette initiative salutaire est l’œuvre de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME) dont une délégation a pris part à l’événement qui s’est tenu les 15 et 16 novembre à Tunis, en Tunisie.

Au-delà donc d’une simple participation, ce rendez-vous a permis de porter sur les fonts-baptismaux, le réseau ouest-africain des petites et moyennes entreprises qui, selon ses initiateurs, devrait fédérer les organisations des PME d’Afrique de l’ouest afin de les rendre plus fortes et plus compétitives.

« Ce forum a été un succès (…) Il a certes permis des rencontres enrichissantes, mais nous retenons la nécessité pour les Africains de se mettre ensemble pour affronter le marché mondial qui est très concurrentiel » a déclaré Dr Diomandé Moussa Elias Farakhan, 1er vice-président de la Fédération, par ailleurs chef de la délégation ivoirienne.

Plusieurs représentants d’organisations professionnelles du Burkina Faso, du Niger… sont également d’avis que la mise sur pied de ce réseau favorisera, sur le long terme, le développement des entreprises, et contribuera à rendre les économies des pays ouest-africains plus dynamiques, comme explique Albin Féliho, président de la confédération nationale des employeurs du bénin (CONEB) : « C’est une belle initiative à laquelle nous souscrivons entièrement. Ce réseau nous permettra de faire de grandes choses dans nos différents pays et de nous positionner sur le plan international. »

En prélude de « Futurallia » et dans le but de mettre en place un conseil d’affaires afin de booster la coopération économique entre PME ivoiriennes et Tunisiennes, Tarak Chérif, président de Conect-Tunisie a accordé une audience le 14 novembre à Moussa  Diomandé, qui avait à ses côtés, Sylvain Allepo Kopoin et Assah Manuela, respectivement secrétaire exécutif et assistante juridique de la Fipme.

Cette autre initiative devrait apporter un souffle nouveau à la coopération économique entre les deux pays et booster l’investissement de part et d’autre en créant un cadre permanent de rencontre pour opérationnaliser l’accord-cadre que la FIPME a signé avec Conect-Tunisie depuis le 25 mars 2017 à Abidjan. 

« Ce conseil d’affaires sera une sorte de laboratoire dans lequel vont travailler 20 PME (10 ivoiriennes et 10 tunisiennes) pour orienter l’action dans divers secteurs dont l’industrie, la santé, les Btp, les services et les territoires etc» a précisé M. Diomandé. 

« Nous venions à ce rendez-vous pour des contacts, nous en avons tissés. Nous capitalisons les expériences des uns et des autres… Nous repartons satisfaits » s’est-il réjoui.