Formation et encadrement de 100.000 femmes en entrepreneuriat : un collège de la caravane mis sur pieds
La Commission Genre-Femme et Entrepreneuriat (CGFE) de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME) a organisé ce mercredi au Plateau, l’installation d’un collège pour un meilleur résultat de la caravane de formation et d’installation de 100 000 femmes en entreprenariat.

« Le problème que rencontrent tous ceux qui veulent entreprendre dans le monde en particulier en Afrique, c’est l’accès au financement » a soutenu Dr Joseph Boguifo, président de la FIPME en ajoutant que « nous savons que les femmes sont décidées. Elles ont des projets, mais elles ont beaucoup de difficultés à avoir accès au financement. Cependant, il y a des possibilités, des organisations qui sont prêtes à soutenir et financer leurs projets, mais elles ignorent ce projet » a-t-il indiqué.

C’est ce constat qui a amené la fédération à mettre en place une caravane pour aller informer toutes ces femmes dans les 31 régions de la Côte d’Ivoire.

« Une des recommandations fortes de cette journée du financement au féminin est la mise en œuvre d’une caravane avec pour mission d’aller au-devant de 100 000 femmes entrepreneurs ou désireuses de le devenir dans les 31 régions de la Côte d’Ivoire pour livrer l’information sur les sources de financement existantes, les organisations et institutions concernés, procéder à une formation basique sur les notions de gestion entrepreneuriales et sur l’assistance au montage de projets et de plans d’affaires, et ce , pour créer les conditions de leur autonomisation » a-t-il expliqué.

Cette caravane sera lancée dans le premier trimestre de l’année 2019 à San-Pedro et elle durera 3 ans.

Kouadio Blehon présidente de la commission genre femme entrepreneuriat a indiqué que pour l’efficacité de cette caravane et afin qu’elle soit bénéfique aux femmes, il fallait mettre en place un Collège pour une question de transparence et de gouvernance.

« Nous avons besoin de ceux qui veulent nous accompagner pour l’autonomisation de la femme en Côte d’Ivoire car si la femme à de l’argent aujourd’hui, c’est le pays qui gagne, ce sont les hommes et les enfants qui gagent. »

L’objectif général du collège de la caravane est la désignation de Représentants des associations, organismes et institutions parties prenantes dans la mise en œuvre de la caravane au sein de collège.

Veiller au bon fonctionnement de la caravane, s’assurer du respect du programme de tournée dans les 31 régions du pays, lever tous blocages administratifs et politiques dans la mise œuvre du projet, apporter les corrections nécessaires pour la bonne marche de la caravane, dégager si nécessaire les moyens techniques, logiques et financier en vue du bon déroulement du projet, amener grâce à une intermédiation efficace les autorités locales à s’approprier le projet par une meilleur implication, telles sont les missions assignées au collège.

De son côté, le président de la Fondation Africaine pour l’Entrepreneuriat Economique (FAFEDE), Dr Samuel Mathey, a présenté les différentes articulations de la caravane « 100 000 femmes pour l’entrepreneuriat ».

L’objectif général de la caravane est de mobiliser et transformer 100 000 femmes entrepreneurs et aspirant entrepreneures, des 31 régions de la Côte d’Ivoire, par un renforcement de leur structuration, par la fourniture d’informations de base pour leur financement et les ressources disponibles, un renforcement de capacités.



Franck Nguessan